Aller en haut

Aller en bas

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 humanoïde

Aller en bas 
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: humanoïde    Dim 5 Aoû - 4:08

Cruz
Sur c'coup là man, t'as été un homme, t'as ramené l'croisé d'Jackie Sardou et d'un pokémon.
 
NOM. Toi, t'es né Guzmàn, comme El Chapo, le matronyme qui colle à ta peau pour cinq cuvées avant que le beau p s'en mêle. Maintenant t'es le fils Deleon, le vendu collatéral, comme si on t'avait laissé l'choix de te priver de ses entrailles. PRÉNOM(s). Cruz, ambiance hérésie. ÂGE. T'as la trentaine bien tassée, presque trois ans que t'arrive pas à t'en accommoder, encore faudrait il que tu les comptes. On dit que rester jeune c'est la meilleure des jouvences, tu retiens la leçon.  DATE ET LIEU DE NAISSANCE. T'as vu le jour sous un temps merdique, un dix décembre 1985. T'as attendu que ta mère découvre le rêve américain jusqu'à Chula Vista et qu'elle déchante pour la réconforter. J+6, fœtus visionnaire, pour qu'on te surnomme "camarón" les deux années suivantes. ORIGINES/NATIONALITÉ. T'es pas grand chose ici. T'as la gueule de l'emploi mais pas le nom. T'as le nom d'un pepito mais pas la gueule. Le géniteur, il a sûrement débarqué dans le désert en polaire, tu sais pas, mama a des trous de mémoire. À l'époque, tes cousins, on les enfermait pas dans des cages, le passage était plus simple. TAFF. Vétéran précoce, ça peut choquer les âmes sensibles. Officiellement, aujourd'hui, t'es un glandu, un bon à rien, l'chômeur qui jouera les pompiers volontaire devant une tempête de sable, la voix des soñadores, l'homme à tout faire qu'on paye avec un bout d'carne. Officieusement, t'as la main verte, ou bien chimique, ou même psyché, boulanger du coin parfois, innovateur. T'aurais jamais pu aller loin dans ta vie, alors t'as choisi d'être heureux.  STATUT CIVIL. Tu fais de l'ombre à Jeannot le Lapin. Tu lui pisses dessus, lui et ses morales à trois francs, t'as loupé un chapitre. Déjà à la crèche, tu t'faisais reprendre en train de soulever les jupes. Puis t'as connu la Fée verte, le coup de foudre qui te fait tourner la tête pour qu'elle épouse le bitume. Pourtant, t'es un romantique, un gentleman. Tu vires les midinettes en douceur au petit matin. Ton plan-cul régulier l'attestera. GROUPE. ostria.
intrépide
désinvolte
charismatique
faux-calme
psychotique
polyvalent
lunaire
rétrograde
Et ta piaule, à quoi elle ressemble ? C'est pas Paris, c'est pas Bagdad, mais ça ressemble à quelque chose. Tu squattes une vieille baraque. Le genre qu'on rénove pas, mais qu'on barricade un peu quand le voisinage à tendance à rendre parano. C'est pas ton cas, t'es plus un touriste toi, et puis c'est pas ton simplet de clebs qui jouera les Cerbère de toute manière. Tu t'méfies plus des curieux que des zonards, puis généralement, t'es jamais trop loin,  souvent flanqué dans l'jardin improvisé aménagé ou au bar à deux terrains vagues d'ici. Y'a de l'abstrait sur les murs, de la recherche sur la déco; t'as pas d'panneaux solaires, mais t'as réussi à négocier l'eau. Ouais, t'es quand même un gars raffiné.  

Comment t'as débarqué ? Pas besoin d'aller dans les confins du monde pour nomadiser.  Tu payais pas le billet d'avion à l'époque, puis t'as fini par galérer pour trouver du Diesel. C'est la pénurie qui t'as fait atterrir ici, ça puis le moteur de ta vieille caisse de fortune qu'a laché. Un mal pour un bien. Sept ans que ta mère attend le « mois prochain ». Sept hivers à Slab et toujours pas barré en couille comme un sim. C'était l'extase, la mort ou le tchitchi du despote.

Qu'est-ce que t'espères trouver ici ? Un p'tit carré de tôles dans les abysses des openfields ; cinq autour d'un feu et plus de chaleur humaine que dans la rame d'un subway blindé. Y'a une sorte de reconnaissance que tu n'as jamais retrouvé ailleurs.  Ici, t'es pas une bête de foire. Ici, t'es pas un terroriste.  Ici, t'as décalé comme un phénix, tu sais que t'es pas le seul, que les sains sont préservé, les fous à la ville, le monde parallèle, les clichés, envolés. Ici, t'as déjà tout trouvé.   

PSEUDO. spf ÂGE/PAYS. almost legal everywhere / j'paye ma tournée au pays du camembert en attendant. CONNEXION. asap TYPE DE PERSO. inventé, mais open. COMMENT T'AS TROUVÉ LE FORUM ? top site - j'ai bien aimé vos gueules de dévergondés + liberté chérie PARTICIPATION À LA ROULETTE DU RP. why not AVATAR. shiloh fernandez. CRÉDITS. tumblrUN DERNIER MOT. paye tes refs.



☽☽ Le même bâton dur caché dans le même jean
Pardonne moi j'ai trop fumé sur la MJ.

Y'a plus que des bons alcools et des mauvais pressentiments, bourrés, les petits cons comme moi se sentent immenses; Oh! j'ai rempli mon corps de madness, Dieu, pardonne-moi d'être encore en maintenance J'ai le cerveau qui dépasse pas deux d'tens'
Pourquoi tu parles tant ? Un petit pas de danse et tu nous regardes faire des tirs imprécis dans le ciel.


Dernière édition par Cruz Deleon le Jeu 9 Aoû - 4:08, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 4:11

Freak show
J'suis un peu désordonné mais rien à tref' des ordres donnés
YOUNG

Le Pacifique frappe ses mollets, la chair de poule se fait ressentir. Elle veut laisser ses pieds décoller du sable et se laisser emporter par le courant.

Elle a sué à en crever pour t'offrir la belle vie, mama. Elle a risquait le bagne, les crevards zonant aux abords des motels, ou même à la frontière, ceux qui jouent les cow-boy mais qui ne sont jamais en reste. Elle a vingt ans, mama. La candeur de ses traits contraste avec le reste. Elle avait déjà tout vu, mama. Elle avait été foutue à la rue, récupérée puis à nouveau dégagée, elle avait débouché les chiottes de palaces et vendu son âme et sa dignité au diable. D'une mésaventure, t'es conçu, mais elle a pas prévu de te donner à manger aux cochons. Non, mama, elle a décidé d'se sauver, de te sauver. Par automatisme, elle recroquevillait ses bras aux rencontres infortunes, elle a passé des heures cachée dans des remorques à bétails pendant que tu jouais au mariole in-utero. Elle avait le mal de la route, mama, mais elle a tenu jusqu'au bout. Elle charmait encore avec ses fossettes, l'oursonne. Elle gagnait des kilomètres, les 'ricains la prirent en pitié, mais elle en tient pas compte. Après tout, les gars, c'tait les héros de la guerre froide, non ? C'est la richesse et la démesure, c'est la culture et l'éducation. C'est le jardin d'Eden. Elle était bien naïve, mama. Mais ici, t'allais apprendre à lire, qu'elle se disait. T'allais devenir un bon gars, un bon patriote, le nouveau Kennedy ou bien même Gene Kelly. Kinder surprise. Mama, elle t'aimait tellement que l'enfer devint le monde des merveilles. Elle l'avait déjà compris, l'complexe d’œdipe; la louve et son petit, alternant les nuits dans les motels, les journées passées dans des couffins de linges sales à cette laverie qu'elle astiquait à s'en niquer la santé pour tes petits pots chimiques. La vie marginale avant qu'elle tombe sur son sauveur. Il lui a offert le gîte après trois ans passée à esquiver les services sociaux mais ce qu'elle voulait par dessus tout, mama, c'était que tu reçoives de l'amour. C'était pas toujours simple entre eux, il lui faisait la morale quant à ton éducation. Elle t'a trop couvé la mama, sûrement pour ça que c'est jamais réellement passé avec lui. Pourtant, il t'a adopté quand il s'est lié avec elle ; pour le meilleur comme pour le pire qu'ils disent. Tu sais bien qu'au fond de toi, il voulait aussi ton bonheur. Mama, elle aimait pas voir ce spectacle. Elle a longtemps voulu abandonner.

Elle veut laisser ses pieds décoller du sable et se laisser emporter par le courant.
Mais t'es là à jouer dans le sable, jetant parfois des coups d'oeil gobe-mouche. L'amour, il déserte pas.



WILD

Le royaume ne s'partage pas pour un p'tit roi. C'était inconcevable que ta mère accepte de te mettre de côté pour aller changer d'autres couches. Mais t'es trop grand pour les caprices, trop grand pour feinter le cauchemar et venir ruiner sa vie sexuelle, trop grand pour ce genre de ressentis. T'as six ans quand elle ramène un autre chieur à la maison. Douze pour la dernière. Toi, paradoxalement, ça n'allait pas en s'arrangeant. T'as commencé à fuir le tableau. Tu l'as déçu, mama. Combien de nuits blanches et de poils arrachés pour le p'tit con que t'étais devenu ? Le quartier était populaire ; mais le mécano et la femme de chambre, c'était les plus riches de l'étage. Toi, t'étais trop exotique pour ces baltringues de l'école. Trop dans ta bulle pour leur donner la satisfaction de penser qu'ils t’apprenaient sur du demi-mesure ce que tu connaissais mieux qu'eux. Puis t'as passé l'âge ingrat, le premier verre, ta première clope, ta première fois, les premières gueules cassées et les petites graines, plantées. Mama, les bras baissées, hausse les épaules quand les flics l'appellent. C'est ton beau père qui vient t'chercher, qui impose sa loi, qui gueule à outrance sur le palier. Trop huilée pour ouïr quoique ce soit. Mauvaise graine. Trop grand pour ça, t'en a bouffé à en finir par te prendre pour un grand. Seize ans, tu désertes, influençable, tu rejettes. Dix-sept ans, tu finis en juvie pour une énième connerie. Dix-huit ans, ton cadeau de Noël, c'est le boot camp. Première grosse claque, tu t'mets malgré tout à kiffer les rives du Styx, le rappel à l'ordre et le rythme inflexible. Petit freak docile devint la proie facile, le droit chemin, il le cherche, mais autant devait-il se trouver d'abord. Autour de toi, rien de clair, pas même la raison à vouloir haïr tout ce qui t'entoure. Tout le monde se dit que l'ancienne époque était plus belle et t'étais pas de ce genre à vouloir déroger à la règle. Mais t'aimais pas non plus cet effet de mode, toi. T'avais la gueule d'ange et tu t'fringuais comme Kurt. Les légendes, elles t'inspirent dans cette mégalomanie d'la courte et belle vie. T'as pas vingt ans que tu te vois déjà vieillir et grabataire rempli de regrets. Alors mama, t'allais finir par la rendre fière de la pire des manières. T'allais voyager sans savoir ce qui t'attendais à l'autre bout du monde. Devenir un bon sbire chez les allienés, à l'aveuglette, parce que tu n'as rien à perdre, rien à faire.


FREE

Non, non, t'en parlera pas, non. A quoi bon ? T'étais une épave en revenant, incapable de discerner la réalité des souvenirs trafiquées. Ils disent que c'est fréquent chez vous, mais les rendez-vous s'abrègent et ils finissent par te shooter au xanax et à l'atarax pour faire taire le curieux qui sommeille. Ces conneries de rééquilibrage, tu n'y croyais plus. T'as lâché prise prématurément, au bout de six ans. Faut croire que t'avais pas les c.uilles pour eux. Non, tu ne les as pas vu quand ils t'ont demandé d'exploser la cervelle d'un gamin kamizaze, ni pour suivre tes camarades dans leur purge patriotique. Ouais, y'en avais beaucoup mine de rien. Mais tu cracheras pas dans la soupe après y avoir goûté, non. Tu t'sentais juste devenir monstrueux, changer à petit feu, balancer des fourchettes sur ton petit frère pendant tes rares permissions à retourner voir les tiens. Tu ne les voyais pas grandir, tes cadets. Et ce que tu détestais par dessus-tout, c'était les mômes qui finissaient par te prendre en hauteur. Lui, il faisait la fierté de sa tribu, il avait été admis à la fac. Ton frère, ça a toujours été une tête et t'as jamais essayé de le tirer par le bas. Si tu voulais qu'il réussisse, tu ne voulais en revanche pas que le succès lui monte au cerveau. Mais l'ptit était dédaigneux; comment tu pouvais lui en vouloir ?. C'était plus tendre avec la petite. Quand t'es parti de la maison, c'était un petit diable qui sortait tout juste de la maternelle et la voilà devenir une gamine qui se laissait pas marcher sur les pieds. Fut un temps où tu lui servais de modèle. Il a fallu que tu ramènes de la dernière croisade un trou au flanc pour la perdre en chemin. T'as voulu jouer le grand frère serviable quand elle se faisait emmerder par les petits enculés du coin, mais t'as perdu la raison. Mais pourquoi lui en vouloir, à elle aussi ? T'avais besoin d'aide. C'est ce que les juges ont décrétés. Toi, tu voulais juste nettoyer tes mains. Ta médaille n'avais pas d'valeur au drive du mcdo, ni chez le prêteur sur gage où tu l'as délaissé pour quinze dollars. T'as économisé sans trêve pour que t'arrête d'entendre ton frère te rabâcher que on humanité s'était envolé pour la station-service d'à côté. L'argent fait pas le bonheur, mais il y contribue dans ce système. Alors t'as décidé d'te barrer, avant de choper la cirrhose ou de finir au carton comme les comparses mutilés. T'as décidé de partir avant que ton âme ne te trahisse, partir, pour arrêter d'survivre chez les désaxés. T'as franchi le désert, te rapprochant un peu plus de ta chimérique réalité. T'as pioncé dans des boites, consumer la déchéance, un jour, t'étais à Woodstock, puis un autre, le vagabond qu'allait finir comme le mec d'Into the wild. Puis il y a eu Slab et l'coup de cœur pour ce lieu si familier. Tu comprends pourquoi mama tenait tant à ce que tu gardes la foi. Tu la revois radoter sa morale péteuse, que tu peux être mauvais sans être méchant, que si tu crois en rien, alors y'aura rien à l'autre bout du tunnel. Celui-ci, il t'avait offert le paradis sur terre, le cadeau des cieux après avoir marché dix kilomètres sous un soleil de plomb quand ta caisse t'a lâché.

"Libère ta lumière
ils voudront te raisonner"
 
Le sage t'a ouvert la porte. C'est comme ça que les gens l'accostaient durant le peu de temps où tu as eu la chance de le côtoyer intimement. Le vieux charbonnait à l'Aderrall du matin au soir pour tenir le coup dans son laboratoire. Tu pensais que c'était un mythe avant qu'il ne te perçoive du contraire. Tu n'aurais jamais perdu ton temps avec des discours peu claires, toi. Alors, t'as repris son truc, trouvé son jardin secret dans ses mémoires. Du pognon que tu fais, c'est mama qui le reçoit. Des nouvelles que tu donnes, elle attend que tu lui présentes celle que t'a rencontré au bureau. Les jours ne se ressemblent plus depuis sept ans. Une aubaine, pour celui qui a passé sa vie à fuir la routine.






Dernière édition par Cruz Deleon le Sam 11 Aoû - 16:14, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 7:51

"Sur c'coup là man, t'as été un homme, t'as ramené l'croisé d'Jackie Sardou et d'un pokémon." comment je plussoie cette phrase t'as déjà mon amour là :haha:
Bienvenue chaton et bon courage pour ta fiche :run: :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 8:06

J'ai Tryo dans la tête maintenant.

Et puis Shiloh quoi :cute:

Bienvenue, hâte d'en lire plus !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 8:18

Bienvenue dans le coin :bave: ! Et du coup tu vas foutre du Tryo dans la tête de tout le monde :haha: ! Sale jeune va :haaa: ! Mais à part ça, bon courage pour ta fiche :coeur: !


I am
alive
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 10:26

Bienvenue !!!!
Rhaaa que cette fiche est vide et que je suis impatience !! :excited:
hu hu hu
ok no pressure ! lalala

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 303
Points : 750
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t91-oh-par-mes-moustaches-je-
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 10:28

Bienvenue parmi nous :hey: et bon courage pour ta fiche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 11:11

Je rêve !
Dès que j'commence à penser à mon DC, un remake de Yu (les vrais comprennent), tu débarques ! :haaa:

Non mais c'est pas si grave  :luv: Je t'aime quand même.
Shiloh est ma vie, tiens le bien !  :sex:  :sex:  :sex:

Bon courage pour cette fiche :luv:


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 11:23

TRYOOOOOOO OMg
c'est vide, j'en veux plus deg
bienvenue par ici, pose toi bien HeySexy
Revenir en haut Aller en bas
STAFF - Moelleux comme un pitch
avatar
HORS LIGNE

Messages : 108
Points : 497
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 13:51

Bienvenu mon poulet!
Hâte d’en voir plus Perv


+hier, maman est morte+
Dis-moi ce que tu as fait, ma mère, ma mère. Tu m’as rendu moins bavard, ma mère, ma mère. T’as fait de mes élans des impasses, ma mère, ma mère. Devant l’amour je suis ignare, ma mère, ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 14:05

Wah, cet amour. :pq:
Pour Tryo, c'est pas d'la lèche, je jure : magic

@Scar Buckley T'es belle  :coeur:  et assez juvénile pour Cruz :mouarf:
Passe mes calembours, merci beaucoup btw  :youpi:

@Nina Kovacs On en parle de ta nénette qui vit dans un combi vw ?  :yayy: Genre, ça va devenir mon modèle irl itou.  :arrow:
Merci :chou:  

@Silver Riley RDJ  :fan:  :fan:  :fan: Je t'aime.
Sorry grandpa pour les acouphènes #mondieulapidezla
Merciiiii  :luv:

@Slavenko Kovács Josh  :bril: Yepa, j'la commence ce soir si tout va bien.  :sisi:
Merci beaucoup !  :angel:

@Jess Kean : Merci beaucoup.  :luv:  :luv: J'me suis prankée toute seule, j'pensais que c'était Lana sur ton vava.  :culotte:

@Matt Reynolds   Tears3 Jeannot
Un peu paumée, mais vraiment désolée si je t'ai péta bae.  :bed:  :box:
A la rigueur, si tu veux lui faire pop un twin, personne va pleurer de voir sa tête de fouine en double. v'la les plans salaces que ça donnerait en plus  :yeah: Bon, j'arrête -mais j'suis pas contre donc à toi d'me dire-, je réitère du coup, sorry, merci et ouais, tu pourras m'fouetter avec des pailles s'il te déçoit.  :youpi: :cute:  

@Saul Morrison J'ai failli voler ton prénom, keep you safe hon'  bitchplz
I'M COMIIIIING.  :run: Merci beaucoup beau garçon.  :coeur:

@Rauera JASON  :idol: J'faint. T'as v'la la classe.  
Merci bien !  :glow:


Dernière édition par Cruz Deleon le Lun 6 Aoû - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 14:25

Sceptical1
UN TWIN ! Non mais ! Shiloh est unique même in game.

Fais bon usage de cette belle gueule et vend nous du rêve va ! Pop-Corn

La bise et un lien quand tu veux Poutou


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 69
Points : 265
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t53-dalya-when-the-violence-c
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 14:50

Je connaissais pas ce monsieur, mais il est mignon dis Perv

Sinon, cette fiche est bien trop vide, allez au boulot, on veut savoir nous !! :o

Bienvenue parmi nous et bon courage :luv:


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 14:55

@Dalya El Kaim Quand tu veux où tu veux
GIGI. :idol:
merci à toi, j'mactive.  :chou:



☽☽ Le même bâton dur caché dans le même jean
Pardonne moi j'ai trop fumé sur la MJ.

Y'a plus que des bons alcools et des mauvais pressentiments, bourrés, les petits cons comme moi se sentent immenses; Oh! j'ai rempli mon corps de madness, Dieu, pardonne-moi d'être encore en maintenance J'ai le cerveau qui dépasse pas deux d'tens'
Pourquoi tu parles tant ? Un petit pas de danse et tu nous regardes faire des tirs imprécis dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 15:59

ce quon lit là ça vient déjà de l'enfer jpp bitchplz
ton mec envoie du lourd hâte de voir ce que ça va donner :nina: bienvenue l'ami :potte:
Revenir en haut Aller en bas
STAFF - Froufrou Dramatique
avatar
HORS LIGNE

Messages : 148
Points : 773
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Dim 5 Aoû - 18:45

OH TU VIENS D'UN TOP SITE ÇA FAIT PLAISIR !
Nos votes maaaarchent !

Bienvenue et au plaisir de rp ensemble !


I been laying with the devil
Oh Lord can't you save me from my twisted little mind
Oh Lord won't you please show me how to turn the water to wine

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Lun 6 Aoû - 16:26

Bienvenue à Slab et bon courage pour ta fiche ! :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Lun 6 Aoû - 19:07

@Neo Ortiz : ROMEOOOOO Nabilla
et toi t'es hotter than hell j'crois
et merci. :cute:

@Niilo Bah oui les tout beaux, gg à vous parce que vous vendez bien le nirvana :idol:
merci à toi !  :glow:

@Six Clervil Merci beaucoup ! :coeur:




☽☽ Le même bâton dur caché dans le même jean
Pardonne moi j'ai trop fumé sur la MJ.

Y'a plus que des bons alcools et des mauvais pressentiments, bourrés, les petits cons comme moi se sentent immenses; Oh! j'ai rempli mon corps de madness, Dieu, pardonne-moi d'être encore en maintenance J'ai le cerveau qui dépasse pas deux d'tens'
Pourquoi tu parles tant ? Un petit pas de danse et tu nous regardes faire des tirs imprécis dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Lun 6 Aoû - 23:21

euuuhh ta plume + ton avatar + ton pseudo + ton début de fiche Nabilla Nabilla Hot
elle est où la suite ????
bienvenue :héhé: :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Mar 7 Aoû - 14:57

euhm, ce style, cette gueule et ce titre, si c'est pas un trio parfait, je sais pas ce qui l'est :rau: :luv:
termine tout ça, je viendrai te harceler pour un truc :run:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Mer 8 Aoû - 19:13

@Hedy Mahe : T'es chou. Fab
Elle arrive, j'attends juste que les chevilles dégonflent.  :rau:
merci beaucoup ! :top:

@Luna J'aime tellement ton blaze et ta donzelle. :teary:
Mais viens donc, t'es adorable. :run: lof
merci sinon ! :potte: :glow:



☽☽ Le même bâton dur caché dans le même jean
Pardonne moi j'ai trop fumé sur la MJ.

Y'a plus que des bons alcools et des mauvais pressentiments, bourrés, les petits cons comme moi se sentent immenses; Oh! j'ai rempli mon corps de madness, Dieu, pardonne-moi d'être encore en maintenance J'ai le cerveau qui dépasse pas deux d'tens'
Pourquoi tu parles tant ? Un petit pas de danse et tu nous regardes faire des tirs imprécis dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
tempête
avatar
HORS LIGNE

Messages : 49
Points : 122
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t47-and-there-s-a-storm-you-r
MessageSujet: Re: humanoïde    Jeu 9 Aoû - 22:44

ce titre j'approuve :russe: :russe: et genre Shiloh je l'avais pas vu depuis des siècles il est tellement génial.
Et ton perso damn. j'ai hate de lire la fin du coup mais j'achète totalement 10/10


En une couleur

c'est bleu noir
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Ven 10 Aoû - 0:01

alors déjà SHILOH Woot Hot et ensuite ce perso :top:
par-contre c'est encore trop vide je veux lire la suite :smoke: bienvenue parmi nous :heart: :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 65
Points : 171
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: humanoïde    Sam 11 Aoû - 16:36

@Artemis et moi j'adhère totalement à ton gars. :top: merci ! :glow:

@Gala Bartolotti Je rends la pareille. :lovecry: :fire:
Merci la belle ! Poutou



☽☽ Le même bâton dur caché dans le même jean
Pardonne moi j'ai trop fumé sur la MJ.

Y'a plus que des bons alcools et des mauvais pressentiments, bourrés, les petits cons comme moi se sentent immenses; Oh! j'ai rempli mon corps de madness, Dieu, pardonne-moi d'être encore en maintenance J'ai le cerveau qui dépasse pas deux d'tens'
Pourquoi tu parles tant ? Un petit pas de danse et tu nous regardes faire des tirs imprécis dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    Sam 11 Aoû - 16:43

Bienvenue chez les paumés !

Félicitations mon poulet, tes papiers sont en règle ! Tu vas pouvoir prendre tes quartiers à Slab City. On espère que tu vas te plaire ici, tout le monde t’attends déjà en ville et tu vas vite trouver de quoi t’occuper ! A Slab City, on s’ennuie jamais !

N'oublie pas de recenser ton avatar et ton métier !


Discord du forum

On te souhaite bonne chance, et surtout, amuse toi !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HORS LIGNE

MessageSujet: Re: humanoïde    

Revenir en haut Aller en bas
 
humanoïde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Album] Humanoid [Version anglaise]
» [2010] Welcome To Humanoid City Tour
» Notez le Welcome to Humanoid City Tour sur 10
» [Info] La moto d'Humanoïd Tour
» Le forum d'Humanoide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Off The Grid :: Douane :: Become a slabber :: Validés-
Sauter vers: