Aller en haut

Aller en bas

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Midnight snack [PV Dalya]

Aller en bas 
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Midnight snack [PV Dalya]   Mer 1 Aoû - 12:31


Midnight snack

Silver poussa la porte avant d’aider le type clopinant à sortir. Il leva la main pour attirer l’attention de sa femme qui venait de se garer. Elle sortit et demanda sèchement « Il a une ardoise ? » Silver secoua la tête et dit simplement « Non non, c’est sur la maison ce soir… » avant de confier le pauvre type à moitié confiant à la petite dame. Elle le poussa sur la banquette arrière et ferma la portière à moitié sur ses pieds avant de grogner et de prendre le volant. Silver resta un instant dehors, dans la chaleur étouffante et collante à voir la voiture repartir. Ils avaient fermé depuis quelques temps déjà, mais le tenancier avait dû attendre que son dernier client parte… Ou plutôt, soit évacué par sa femme. Ce n’était pas étrange ou bizarre. Silver avait même une liste de numéros de téléphones des femmes et copines de certains piliers qui ne savaient jamais s’arrêter. A force, les nanas du coin savaient exactement ce que voulait dire un coup de téléphone du Sleepy Wolverine. Un genre de signal équivoque devenu habituel dans leur vie. Le vieux gars ne se plaignait pas tant que ça. Après tout, il préférait faire ça que les laisser partir d’eux même et lire dans le journal le lendemain matin que l’un d’eux s’est noyé dans une flaque en s’évanouissant. Au moins il pouvait dormir tranquille sans trop culpabiliser. Après tout, il les empoisonnait tranquillement en s’enrichissant… Un vrai numéro d’équilibriste pour ne pas trop se sentir comme un connard.

Il rentra dans le bar et vit Dalya s’afférait. C’était sa nouvelle agente d’entretien. Elle était efficace et rapide. Il s’était déjà dit plusieurs fois que cette gamine semblait pouvoir faire d’autres choses bien plus importantes qu’astiquer les tables et le sol. Mais elle ne parlait pas très bien anglais alors ça devait certainement être un sacré frein pour une quelconque recherche d’emploi… Le tenancier s’installa au comptoir alors que son cuisinier sortit de la cuisine, ses affaires sous le bras et une barquette de frites de l’autre. Il déposa la barquette et dit simplement « C’est la dernière tournée, bonne nuit patron ! » dit-il avant de sortir. Silver le regarda partir avant de lancer à Dalya « Tu as bien bossé, prends une pause va ! » et il pousse la barquette dans sa direction. « Tu veux boire quelque chose ? » il faisait pas mal chaud et il était presque impossible de faire quoi que ce soit sans se sentir fondre littéralement sous l’atmosphère étouffante. Le gars se leva et passa derrière le bar pour s’ouvrir une cannette de limonade du mini frigo.


I am
alive


Dernière édition par Silver Riley le Lun 6 Aoû - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 69
Points : 265
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t53-dalya-when-the-violence-c
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Jeu 2 Aoû - 1:20


Elle arrivait en avance, parce qu’elle avait toujours peur d’être en retard. Elle avait déjà connu la colère de ceux qui respectaient les horaires et elle ne voulait pas la subir à nouveau. Alors elle arrivait toujours plusieurs minutes avant que son heure n’arrive et elle observait le monde. Le Sleepy Wolverine était un lieu particulier. Un bar qui semblait normal mais où il régnait une ambiance particulière. La blondinette l’avait ressenti quand elle était venue la première fois pour tenter de décrocher ce job. Si l’environnement était ainsi, c’était probablement grâce au patron, Silver Riley. La preuve était encore ce soir, alors que le dernier client, resté bien au-delà des horaires d’ouverture du lieu, se faisait raccompagner à l’extérieur par le big boss en personne. Pendant ce temps, Dalya en avait profité pour commencer sa tâche, s’emparant de sa vaillante éponge et son seau rempli d’eau et de produit, la serpillière n’était jamais loin non plus. Ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait agir de la sorte. À l’heure de la fermeture, il l’indiquait, mais laissait toujours ceux qui étaient à l’intérieur rester le temps de finir leur verre. Pour certains, il prenait le téléphone et passait un coup de fil. Quelques minutes après, il passe son bras puissant autour de l’heureux vainqueur de la nuit et l’accompagnait jusqu’à la voiture qui venait d’arriver.

Elle l’entendit rentrer, la porte se refermer. Elle avait déjà presque fini les tables. Elle était rapide, Dalya. Elle ne perdait pas de temps. Il n’y avait de toute manière aucune distraction pour elle, juste le cuisinier qui sortait de son antre, près à prendre le chemin de son lit. Elle le salua brièvement et se reconcentra. Elle leva finalement la tête de sa dernière table en réalisant que personne ne répondait au patron qui venait de s’exprimer, et constata par la même occasion que c’était à elle qu’il s’était adressé, vu qu’il n’y avait vraiment plus personne dans le bar. Les bonheurs de ne pas encore bien comprendre une langue, on ne savait jamais si l’on s’adressait à soi ou à quelqu’un d’autre, ce qui provoquait dans 99 % des cas des situations gênantes dont elle se serait bien passée. La barquette de frites alléchante lui fit comprendre l’essentiel et elle s’approcha du comptoir avec un petit sourire. « Merci, monsieur Riley… Une limonade, s’il vous plaît. » Elle s’installa sur une des chaises et essuya son front ruisselant de la manche qui recouvrait toujours ses bras. Si elle avait elle-même vécu dans le désert, ce n’était rien comparé à la chaleur qui régnait sur Slab City. « Le monsieur fut… beaucoup… bourré ? », qu’elle voulut commenter, mais qui ressemblait beaucoup plus à une question dans sa finalité.


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Lun 6 Aoû - 18:34


Midnight snack

La jeune femme était sérieuse et très consciencieuse. Pourtant, nettoyer un bar n’était pas quelque chose de terriblement passionnant. Mine de rien, nettoyer était quelque chose qu’il fallait apprendre. Il avait déjà employé quelques personnes pour cette tâche et s’était vite rendu compte que si l’employé n’en avait rien à faire et ne savait pas ce qu’il ou elle faisait, ça pouvait vite être pire. Pourtant, réussir à rendre un bar avec des flaques d’alcool et des fois de vomis, pire, c’était quelque chose de difficile à faire… Et en fait, pas tant que ça. Certains ne savaient pas quel produit utiliser et Silver s’était déjà retrouvé avec une chaussure collée au sol… Ou alors les couverts avaient un sale goût de javel après être resté sur une table… Il fallait savoir s’adapter et être un peu malin, en fait. Et heureusement, Dalya l’était. Elle était rapide et en plus faisait son travail de manière impeccable. Telle une fée qui virevoltait la nuit, en agitant sa baguette, elle rendait au lieu son aspect agréable et cosy en un rien de temps.

Elle releva la tête, un peu confuse, comme si elle ignorait ce qu’il lui avait dit. Finalement, elle s’approcha et le remercia. Il sourit et dit « Appelle-moi Silver. J’ai l’impression d’être un vieillard quand tu m’appelles Monsieur… » A une époque, peut-être, il se serait gargarisé de se faire appeler Monsieur. Mais il avait cette drôle d’impression qu’il mentait s’il acceptait une telle politesse. Il ne méritait pas autant de prévenances, et surtout, il n’en voulait par particulièrement. Les gens pouvaient assez vite avoir faussement l’impression qu’il était au-dessus de certains car il possédait son propre commerce. La vérité était qu’il s’était peut-être juste démerdé légèrement mieux et avait eu les bons contacts. En bref, il y avait pas mal de chance dans l’équation.

« Et une limonade, une… » dit-il avant d’ouvrir une autre canette. Il sortit deux verres et les remplit de glaçon à ras-bord avant d’en poser un devant Dalya. « Ouai… Pas mal bourré… Il va finir par se trouer le foi s’il continue. » dit-il en relevant les yeux, pas très sûr qu’elle ai compris ce qu’il avait dit. « Tu as une famille dans le coin ? A Slab City ? Ou tu es seule ici ? » demanda-t-il. Intrigué par cette gamine qui semblait sortir de nulle part. Il avait conscience qu’il pouvait avoir l’air d’un vieux pervers qui cherchait à se chopper une cible facile. Mais les locaux et habitués du lieu savaient que même si certaines nénettes se jetaient littéralement à lui, il n’était juste pas intéressé par ce genre de chose…


I am
alive
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 69
Points : 265
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t53-dalya-when-the-violence-c
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Mar 7 Aoû - 14:53


Dalya, elle savait nettoyer. Elle avait vu sa mère faire dans les maisons des autres pour quelques pièces. Elle l’avait fait elle-même dans la pièce familiale et elle le faisait encore maintenant dans sa nouvelle maison. Elle ne posait pas de questions, elle ne réfléchissait pas. On lui disait « utilise la brosse à chiotte pour laver le sol » qu’elle pourrait presque le faire. Le vomi ne l’effrayait pas plus que la graisse de porc sur la plaque, elle cessait de respirer pour ne pas avoir la nausée.

Il lui demandait de l’appeler par son prénom, le rouge lui monta aux joues, prise en fragrant délit de non conformité. « D’accord Mons-… Silver ! Pardon. », se corrigea-t-elle, un peu honteuse. Ce n’était pas poli de ne pas appeler les gens correctement. Elle avait jugé bon de l’appeler Monsieur, mais il ne voulait pas. Il préférait Silver. Comme l’argent. Était-ce un surnom ? Non, elle se rappelait de leur première rencontre, quand elle était venue quémander son travail. Il s’était présenté comme Silver Riley, le gérant. Ça devait sûrement être son vrai prénom. Pourtant l’homme devait avoir l’âge de son beau-père, peut-être un peu plus jeune. Il avait l’âge d’être son père à elle, en tout cas, en plus d’être son patron.

Le verre, les glaçons et la canette. Le combo parfait pour une pause rafraîchissante. « Merci ! » Elle versa le contenu de sa canette dans son verre, admirant le craquement des glaçons au contact d’une température différente. Elle avait la dent sucrée et la limonade était devenue comme un élixir de bonheur pour troquer la morosité d’un verre d’eau. Oui, l’homme qui venait de partir était bourré. Plutôt pas mal. Il fallait voir comment il tenait à peine debout, et la colère sur le visage de son épouse. Ce n’était sûrement pas la première fois, encore moins la dernière. « L’alcool, c’est mal pour le santé et le esprit. », commenta-t-elle pensivement. Elle en avait fait les frais, quelques rares fois. Elle le voyait régulièrement avachi sur le canapé du salon plusieurs soirs – ou même matins – par semaine. Elle se disait que c’était probablement aussi pour cette raison que c’était un breuvage interdit dans sa religion. « Pourquoi boire beaucoup comme ça ? » Elle se questionnait, la petite qui avait touché à sa première goutte quelques mois auparavant, poussée par un grand dadais qui voulait s’amuser.

Sujet sensible. Questions sur sa personne. C’était normal de s’interroger sur elle. Elle avait beau avoir débarqué sept mois auparavant, elle était discrète autant qu’elle sortait du lot. Il était en droit de s’assurer qu’il n’avait pas embauché n’importe qui. « Slab, non, pas famille. Elle est… chez mon pays. » Qu’elle répondit avec une pointe de tristesse dans la voix. Son regard clair aussi s’était assombri lorsqu’il avait prononcé le mot « famille ». Celle dont elle avait été séparée à cause de la guerre. Des années qu’elle ne les avait plus vus. Des années qu’elle n’avait eu aucune nouvelle, de vie ou de mort. Et des mois qu’elle faisait ce qu’elle pouvait pour payer un passeur qui les sortiraient de la misère pour leur offrir une vie meilleure. À Slab pour commencer, ailleurs lorsque les choses seraient en ordre. « Je vis avec quelqu’un d’autre. », jugea-t-elle bon d’ajouter. Parce qu’elle n’était pas sûre d’avoir compris la dernière question. De savoir si elle était seule, c’est-à-dire sans famille ou seule comme vivant seule dans une tente ou derrière un tas de bois.


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Ven 10 Aoû - 18:20


Midnight snack

La jeune fille le remercia, il hocha la tête. C’était quelque chose qu’il remarquait maintenant. Dans ce genre d’environnement, les simples politesses passaient à la trappe. On avait plus important à faire, à dire et à penser. Dire un simple merci ou au revoir prenait trop de temps et d’énergie peut être… Ou alors les gens n’aimaient pas l’ironie de ces formules. Quand on se sentait comme une merde, la politesse semblait être un sport bien trop douloureux à exercer. Silver pouvait comprendre. Mais Dalya était de ceux qui étaient toujours polis et avaient toujours en tête les petites manières et les protocoles familiaux à appliquer en société.

D’ailleurs, Dalya semblait aussi pas mal conservatrice. Elle commenta que l’alcool était mauvais. Silver eu un petit sourire en coin. Il n’irait pas jusqu’à dire que ça pouvait vous rendre plus intelligent et que ça pouvait guérir le choléra, mais il trouvait qu’il y avait pire dans la vie que s’intoxiquer avec ça. Rien que la drogue, pour commencer, était bien pire. Ensuite, il trouvait que ça pouvait aussi arrondir les angles et permettre de vivre un peu plus avec des démons intérieurs. Était-ce la meilleure solution à tout ? Certainement pas, mais si la vie était parfaite et que tout le monde faisait toujours les meilleurs choix, il ne serait pas là, et elle non plus…

« Tu sais, les gens boivent pour plein de raisons. Tant qu’ils continuent de le faire, je dis pas non, tant qu’ils le font chez moi. » dit-il en buvant quelques gorgées de sa limonade. Il ne clamait pas être un ange ou être un bon samaritain. Mais mieux valait lui qu’un autre connard qui ne manquerait pas de soutirer autant de sous qu’il le pouvait aux gens autour de lui.

Dalya lui expliqua ensuite que sa famille se trouvait dans « son pays » quoi que sont pays était. Elle indiqua ensuite vivre avec quelqu’un d’autre. Silver décida de ne pas trop pousser la question, sentant que, peut-être, la question de ses papiers et de son adresse pouvait être sensible. « Ah d’accord, tu viens de quel pays du coup ? » demanda-t-il par curiosité. Il ne savait même pas s’il arriverait à situer un pays sur une carte du monde, ayant largement séché ses cours au lycée. « Tu leurs parles par téléphone ? Skype ? Email ? » demanda-t-il. Les jeunes aujourd’hui, ils avaient pas tous des téléphones supers chers qui pouvaient tout faire ?


I am
alive
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 69
Points : 265
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t53-dalya-when-the-violence-c
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Jeu 16 Aoû - 23:22


Bien qu’à présent, elle pouvait rayer l’option « sans alcool » de sa liste de la pureté pour l’au-delà, Dalya restait quand même rigide concernant son avis sur l’alcool. Après tout, elle savait à présent de quoi elle parlait, et les souvenirs de ces moments d’égarement lui réveillaient quelque migraine et  maux de ventre. Silver pour sa part avait l’air de s’en ficher pas mal. Du moment que les clients venaient et que son bar avait des rentrées d’argent, il devait être content. C’était là une particularité occidentale, les bars. La blondinette n’avait aucun souvenir de cela dans son pays. Peut-être parce qu’elle n’avait jamais vraiment fréquenté la capitale, pas plus que le milieu mondain des hommes d’affaires et autres marchés noirs. Dans sa tête encore, son pays respectait les valeurs de sa religion, mais c’était probablement une autre de ses illusions.


Elle porta son verre à ses lèvres lorsqu’il lui posa la question qu’on lui posait tellement souvent. Celle de son origine. Celle qui ne correspondait pas à son physique, mais qui était pourtant la vérité. Ce pays qu’elle avait quitté pour rejoindre les États-Unis, pas dans les conditions qu’elle aurait pu souhaiter, mais elle y était parvenue néanmoins. À grands coups de chance et de rencontres fortuites. Elle avait quitté le désert de Syrie pour le désert de Slab, la grande blonde. Et pourtant, ce n’est pas ce pays du Proche-Orient qu’elle balança. « De… Liban. » Ouh, la menteuse effrontée qui avait pourtant hésité avant de balancer ce pays limitrophe du sien qu’elle avait trouvé avec son coloc pour ne pas se prendre le regard des gens. Ils avaient passé des heures sur une carte du monde pour trouver le pays parfait pour jouer une couverture. Djibouti ? Trop noir. Finlande ? Pas assez arabe. C’était le coloc qui le lui avait conseillé après un énième regard mi-apeuré, mi-haineux envers elle alors qu’elle annonçait qu’elle venait de Syrie. C’était la meilleure chose à faire, qu’il lui avait dit. Ça faisait un peu agent secret en plus. Elle ne connaissait pas suffisamment Silver pour lui avouer la vérité, bien qu’il ne lui avait jamais demandé ses papiers pour la faire travailler dans son bar. Probablement qu’il l’appellerait pas la police – quelle police ici ? Mais elle ne pouvait pas être imprudente. Une info lâchée à la mauvaise personne et c’était son joli petit cul dans le premier avion pour Damas et pour la guerre, elle en était certaine.

À la question suivante, son regard clair s’assombrit. Parler de ses proches ne lui faisait jamais du bien. Parler de communiquer avec eux encore moins. « Ils ont pas ça… » Qu’elle lâcha simplement en prenant une nouvelle gorgée de limonade, comme pour se donner du courage. Ou comme pour noyer un chagrin qu’elle ne ressentait plus vraiment au fil des années, même si l’absence la marquait toujours au plus profond de son coeur. « Je sais pas où ils sont… Ça fait 3 ans je les vois plus. », avoua-t-elle tristement. À la fois de son plein gré et en même temps contre sa volonté. Elle aurait voulu savoir où ils étaient, s’ils étaient en vie et ce qu’ils faisaient, mais elle n’avait aucun moyen d’obtenir cette information. Alors elle était dans le flou, dans l’espoir qu’un jour, par un miracle, elle puisse les retrouver, ou au moins quelques-uns, ou au moins les corps, qu’elle puisse faire son deuil. Rien n’était pire que de ne pas savoir. Et l’attente chaque jour d’une nouvelle, bonne ou mauvaise.


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Jeu 30 Aoû - 21:59


Midnight snack

L’alcool était quelque chose de bien étrange. Après tout, quand on regardait les statistiques habituelles des accidents, des violences conjugales ou des bagarres, on pouvait clairement voir que ça n’aidait pas… Ca avait même tendance à aggraver tous les phénomènes. Mais on laissait faire. On fermer les yeux, et on enfermait les gens dans des bars comme celui de Silver pour contenir mais à la fin, les choses mauvaises finissaient toujours par en sortir. Pour le tenancier, c’était une fatalité, quelque chose qui arriverait de toute manière. Avec l’alcool, ou la drogue, ou la folie… Il y avait vraiment le choix sur cette planète, pour choisir son poison.

La jeune femme lui avoua venir du Liban. Il fronça les sourcils. Non pas qu’il trouvait ça suspect, mais surtout car il ne se souvenait plus d’où c’était. Ca devait se trouver quelque part au Moyen-Orient, ça c’était sûr, mais ensuite il ne pourrait pas être plus précis. Il finit par hocher la tête en avalant une gorgée de sa boisson. « Ca doit être joli là-bas… Et vachement plus chaud et sympathique qu’ici ! » dit-il sans vraiment savoir. Silver partait surtout du principe que tout était mieux que Slab City… Assez peu de choses pouvaient rivaliser avec le niveau de décrépitude de l’endroit.

Quand elle lui annonça ne pas pouvoir communiquer avec sa famille depuis 3ans, Silver laissa échapper « Ah merde… » puis un silence, avant de rajouter « Désolé, je savais pas… ». Il ne savait pas bien ce qui se passait au Liban pour être honnête. Une guerre ? Un truc du genre ? Possible… En même temps, quel endroit terrestre n’avait pas son lot d’horreur ? Certains avaient quand même l’air d’avoir plus que leur part, mais ouai… « Tu veux une autre limonade ? » Silver ne savait pas très bien quoi dire ou faire. Des gens qui disparaissent dans le coin, il y en avait pas mal. Mais souvent, ils n’étaient pas vraiment remarqués ou personne ne les manquait. Là, c’était différent, et il ne savait pas bien comment réagir.


I am
alive
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 69
Points : 265
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t53-dalya-when-the-violence-c
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Sam 15 Sep - 15:08


La vilaine menteuse. Elle sifflait sa limonade, comme pour essayer de se cacher de son mensonge, pour ravaler la vérité sur ses origines. Elle avait balancé Liban, elle devrait s’y tenir jusqu’à ce que la mort les sépare – ou jusqu’à ce que quelqu’un d’autre ne vende la mèche. En voyant les sourcils de Silver se froncer, la grande blonde sentit ses tripes se broyer. Peut-être qu’il savait déjà, en vrai, qu’elle le baratinait. Peut-être qu’il n’aimait pas qu’on lui mente. Peut-être que…

Mais il ne dit rien sur de potentiels doutes. Il se disait que c’était peut-être joli là-bas. Dalya ne savait pas, pour le Liban. Mais elle savait pour la Syrie, alors elle se contenterait de répondre par rapport à ça. « C’est très joli oui. Mais c’est moins chaud que là. Beaucoup plus moins. » Elle hocha la tête lentement, perdue dans les pensées de sa jeunesse si vite partie pour laisser place à une adulte que la guerre avait pris soin de briser jour après jour. En vérité, c’était quand même plus sympa à Slab City. C’était peut-être le désert, c’était peut-être au milieu de nulle part, mais au moins c’était pas les bombes dont les détonations se faisaient entendre jour et nuit. C’était pas les balles qui fusaient régulièrement dans les rues qu’elle avait si souvent arpentées.

Le gros mot lâchait dans l’air sans qu’elle y réponde, encore occupée à ressasser le passé, à se dire que peut-être elle aurait dû rester avec sa famille. Il s’excusait, ensuite. Elle ne comprenait pas trop pourquoi. « C’est pas grave. Vous savez pas c’est normal. » Quand on ne savait pas, c’était facile de faire des erreurs, de se jeter à pieds joints dans le plat. Elle n’en voulait pas à ceux qui ne savaient pas. Elle en voudrait beaucoup plus à ceux qui savaient déjà mais qui continuaient.

Il lui proposa une autre limonade, elle hésita. Elle regardait son verre qui n’était pas encore fini et elle réfléchit. « Non c’est bon pas limonade. Mais eau je veux bien s’il vous plaît. », demanda-t-elle finalement. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses. Et puis c’était directement dans les réserves du bar et elle n’était pas très à l’aise avec cette idée. Elle n’aimait pas trop la tension qui s’était élevée dans l’endroit, comme si Silver ne savait plus parler. Elle prit alors les choses en main. « Vous venez de où avant de venir là ? » Après tout, il lui avait demandé d’où elle venait, mais elle ne savait pas plus pour lui. Probablement qu’il était Américain, mais les États-Unis étaient un si grand pays…

PS : C’est très en retard, désolée !!


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 182
Points : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t68-silver-fortune-fortune-sm
MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   Sam 29 Sep - 14:18


Midnight snack

La jeune femme répondit que c’était très joli et que c’était aussi moins chaud qu’ici. Silver hocha la tête. Il devait avouer qu’il ne s’était jamais très bien intéressé aux autres pays. Il avait toujours eu beaucoup à faire avec ses propres problèmes et ceux de son pays. Il suivait distraitement ce qui se passait par l’intermédiaire de la radio ou de la télévision mais il n’était pas quelqu’un qui y attachait beaucoup d’attention.

La jeune femme lui pardonna sa maladresse sans trop y faire attention. Elle devait être habituée… On faisait aussi des maladresses le concernant. On l’imaginait marié, ou alors raffolant des putes et des nanas faciles. Depuis qu’il avait perdu sa femme, il avait aussi perdu toute volonté d’aller voir ce qu’il y avait en dehors. Il se disait qu’elles ne seraient jamais aussi bien que sa femme. Que de toute façon, à son âge, ce n’était plus raisonnable d’espérer trouver encore quelqu’un… Alors il s’occupait l’esprit autrement. Il n’était pas un crevard qui avait du mal à se retenir devant des courbes féminines. Il soupçonnait même cette excuse d’être totalement bidon et inventée par les mecs pour se sortir de situations délicates.

La jeune femme préféra une eau à une autre limonade. Silver acquiesça et lui servit un verre d’eau qu’il déposa devant elle avant qu’elle ne lui retourne la question des origines. Il haussa les épaules et dit « Je suis né en Floride mais j’ai grandi à Seattle. Il fait froid, il pleut souvent. Rien à voir avec Slab City. Tu y as été ? » il était à peu prêt sûr que non. Les touristes et les étranger préféraient souvent des destinations plus intéressantes comme New York ou Los Angeles. Seattle n’attirait pas les grands voyageurs. C’était une ville qui pouvait être jolie, mais bien souvent elle était un peu grise et déprimante.


I am
alive
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HORS LIGNE

MessageSujet: Re: Midnight snack [PV Dalya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Midnight snack [PV Dalya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 'Round About Midnight (1956)
» Round about Midnight
» Son Seals : Midnight Son (1976)
» Album du Groupe Quebecois One to midnight
» HALLOWEEN - MIDNIGHT LADY - COME SEE WHAT IT'S ALL ABOUT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Off The Grid :: Slab City :: Centre-ville :: Le Sleepy Wolverine-
Sauter vers: