Aller en haut

Aller en bas

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]

Aller en bas 
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Jeu 2 Aoû - 23:30

Aidez-moi!!

Ma respiration est courte, je sens une goutte de sueur couler le long de mon visage, j'ai chaud et froid en même temps, pas étonnant je suis à moitié nul, je n'ai plus que ma culotte pour couvrir ma peau...ça fais depuis combien de temps que je cours... Putain j'ai peur ! Il fait trop noir, je n'arrive plus à savoir où je suis... Il va me rattraper, s'il y arrive il va me tuer, j'en suis certaine, il était bien partit pour avant que je n'arrive à m'enfuir... Je ne veux pas mourir, pas maintenant, je suis sûr qu'il va bien finir par m'arriver quelque chose de bien... Mais je ne vais pas me faire poignarder par un fou ? J'ai 35 ans aujourd'hui ! Moi aussi, j'ai envie de vivre ! Merde ! Je veux plus recevoir une de ses queues violentes dans mon cul, j'en peux plus... pitié quelqu'un aidé moi.

Mes larmes ne s'arrêtent plus, je fatigue vraiment et je vois même pas ce qu'il y a devant moi, je but dans plusieurs objets, des poubelles, bancs, trucs qui traînent par terre, en me faisant mal par la même occasion. Je manque de me viander à plusieurs reprises. Alors que je pense pouvoir reprendre mon souffle en m'appuyant contre un banc, j'entends une voix hurler : je vais te tuer petite pute !!

Bon sang pourquoi Greg ne fait rien ! Pourquoi personne ne vient m'aider, je croyais que j'étais la préférée ! ... Je croyais être importante... Je réalise à cette pensée que je personne ne tiens à moi.

Plus le temps passe plus j'ai du mal à garder mon si beau sourire... Je me force... Je vais m'en sortir ! Il ne m'attrapera pas. J'essaye de rassembler mes dernières forces pour reprendre ma course, j'ai mal partout et ma gorge me brûle.

Quand je relève les yeux, je vois une silhouette au loin, c'est ma seule chance... Alors je cours vers mon dernier espoir avant de me faire tuer.

- Aidez- M-

Je me fais couper le sifflet net en me faisant tirer en arrière par les cheveux. Je hurle de douleur... C'est lui, c'est cet enflure qui n'a pas apprécié que je pleure pendant qu'il me prenait comme une brut.

- Lâche moi !! Lâche moi !!!!

Je me débats comme je peux... C'est foutu pour moi. Adieu monde de merde.

- Comme si j'allais te lâcher, tu vas me le payer tu n'imagine même pas comment tu vas souffrir !
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Ven 3 Aoû - 0:35

La journée à été très dure, surtout en plein cagnard mais j’ai réellement envie de finir ma maison et rapidement, alors, je redouble d’efforts pour arriver à mes fins. Je me retrouve alors assis sur mon sol en pavé imparfait, à regarder les étoiles à travers mon futur toit tout en sirotant une bière fraîchement ouverte. J’me demande à quoi je dois ressembler vu de l’extérieur; un fou sûrement.

D’accoutumée, les nuits sont fraîches et silencieuses, ce qui me permet de dormir plus ou moins correctement étant donné que le ciel et le sol graveleux sont mes seuls accompagnants. Seulement, ce soir a l’air d’être différent. Ca l’est parce qu’étrangement, j’entends du vacarme au loin, des cris et des bruits de ferraille qui m’intrigue plus que ça ne le devrait je crois. Je finis par me relever, déposant ma bière sur l’un des tas de planches qui gisent au sol et fronce les sourcils vers le brouhaha qui se rapproche. Mes paupières se plissent et je dois bien avouer qu’à mon âge, c’est vraiment con de perdre autant de point de vue ! Sachant qu’ici, y’a sûrement personne pour soigner mes problèmes d'yeux. Soit. Une meuf à poil ! BINGO. Elle court vers moi et j’ai l’impression que c’est un rêve éveillé que je suis en train de faire, c’est vraiment beau.

Mon entrain se fane quelques secondes plus tard, quand je comprends que la fille en question est en pleur et qu’un mec la suit pas loin derrière. Eh merde. J’ai un peu de mal à discerner leur forme dans la pénombre mais la situation m’interpelle et m’oblige à me rapprocher. C’est seulement quand je me retrouve à quelques mètres d’eux que je comprends que le gars est clairement en train de maltraiter cette blonde. “Eh oh toi ! Laisse la tranquille !” J’essaie d’avoir l’air persuasif et agressif surtout, manière de lui faire comprendre que même à Slab city, ce genre de choses sont proscrites. Le mec a l’air surpris de voir quelqu’un à cette heure-ci et défait alors un peu l’emprise qu’il a sur la jeune femme. “Dégage, ça t’regarde pas !” Crie-t-il. Je suis pas du genre à aider les gens d’habitudes, mais franchement, traiter une femme comme il le fait là, ça me débecte. Ce qui est bien, c’est que je suis clairement en position de force vue ma carrure comparée à la sienne et il me suffit d’approcher tout en gonflant le torse pour qu’il retire sa main de ses cheveux. “Si j’te dis de la laisser tranquille, tu la laisses tranquille. C’est aussi simple que ça mec.” J’essaie d’y aller molo même si j’ai clairement envie de lui foutre des droites mais je connais les types d’ici et en deux secondes, ça m’étonnerait même pas qu’elle se retrouve avec un couteau sous la gorge.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Ven 3 Aoû - 0:50



Aidez-moi!!

Quelqu'un est venu m'aider, je n'en reviens pas !! C'était juste inespéré .... Je vois ce type comme je peux, mais pour moi là, c'est juste mon ange gardien. Je pleure de plus belle, j'ai vraiment peur, je n'arrive même plus à articuler un peu. Je sais que ce mec derrière moi est armé et dangereux.

Alors que je vais pour le prévenir de ce danger, mon agresseur me pousse violemment sur le côté, je me mange méchamment le sol en grommelant de douleur. Je viens de m'écorcher la paume des mains.

- qu'est-ce que tu vas faire hein ?


Il sort son cran d'arrêt pour le menacer et le fait aller d'une main à l'autre, histoire de se la péter un peu et d'intimider un peu le type en face.

Merde, merde, merde, merde !!!! Il allait se faire tuer à ma place, même s'il avait l'air de ne pas être le genre de personne à se laisser tuer comme ça.

- Fais comme si t'avais rien vu et jte laisse la vie sauve !


Il disait n'importe quoi. J'essayais de me redresser tant bien que mal, le temps qu'il est l'attention attiré par l'inconnu. Cependant, je ne vais pas bien loin et me retrouve seulement à 4 pattes... Comme d'habitude quoi. Et puis merde ! Je rampe à ses jambes pour l'immobiliser et tout de suite, il me plante le couteau dans le dos...

- Haaaaaaaaaaaaaaa........


Ca fais mal ça fais trop mal.... Je roule sur moi-même quand il retire le couteau de mon dos. Il avait juste oublié un détail, il n'était pas seul. En même temps il n'avait jamais été fut fut et très saint d'esprit, il agissait à l'instant, là il voulait me tuer, il avait mis de côté la personne qui potentiellement pourrait le mettre K.O en peu de temps.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Ven 3 Aoû - 10:28

Les pleurs de la jeune femme résonneraient presque au sein de ce putain de désert et franchement, je déteste entendre une femme pleurer. Mes yeux se logent instinctivement dans ceux du type devant moi, se faisant plus menaçant au fur et à mesure que le temps avance et soudain, de sa poche sort un petit couteau croyant qu’il allait m’impressionner avec ça. Il ne sait pas que j’ai douze ans d’armée derrière moi et qu’il en faut beaucoup plus pour me faire peur. Je fronce les sourcils et sens une chaleur incommensurable au fond de mon ventre, la colère s’engouffrant précipitamment jusque dans mes bronches. Je ris mais inlassablement noir et m’approche des deux individus devant moi, la fille venant de s’écrouler à terre à cause de ce type. “Tu crois que tu me fais peur ?” Et c’est exactement à ce moment là que la jeune femme s'agrippe à lui, dans une tentative désespérée de le dérouter, alors que d’un coup sec se plante le couteau dans son dos. Je me retiens de gueuler, manière de ne pas trop attirer l’attention mais me précipite machinalement sur lui pour attraper le col de son t-shirt, le soulever légèrement et claquer son corps au sol, je crois avoir senti la lame passer tout le long de mon flanc mais je ne ressens pas la douleur sur l’instant, l’adrénaline qui pullule dans mon sang. Je suis souvent très pacifiste maintenant que j’ai quitté l’armée, j’essaie toujours d’éviter les emmerdes mais faut pas pousser le bouchon trop loin ! Il m’a trop cherché. Je me jette sur lui quand il se redresse, les genoux posés à terre et use de mes poings pour lui en coller deux/trois dans le visage. Il agite son misérable couteau devant lui tandis que j’esquive la lame comme je peux et attrape son avant bras avant de poser la semelle dure de ma chaussure contre son poignet que j’écrase sans pitié. Je me redresse en gardant son bras sous mon pied alors que ses os craquent sous le poids de mon corps et je finis par lui donner un grand coup de savate dans le crâne pour être sûr qu’il n'essaiera plus de me planter. Le combat au corps à corps est quelque chose qu’on apprend rapidement à l’armée et c’est autant de pratique que d’années de service, il est mal tombé. “Putain tu m’as entaillé, enculé !” Je m’exclame en remarquant le sang sur ma main quand je la passe sur ma hanche.

Je ne m’attarde plus sur le mec, me retournant vers la fille qui gît toujours au sol, visiblement bien amochée et douloureuse. Je m’en approche doucement et finis par l’attraper pour la redresser doucement. “Hey, ça va ? Il t’a bien amoché…” Je l’aide à se relever en l’attrapant par les hanches et analyse vite fait l’entaille dans son dos. “J’crois qu’il aurait pas pu faire mieux placé.” Visiblement ça n’a pas touché ses poumons, sinon elle serait déjà en train de suffoquer. Je retire mon t-shirt et l’applique instinctivement sur sa plaie tout en appuyant pour cesser le saignement, même si je doute que ça suffise à faire coaguler tout ça. “Tu peux marcher ?” Sinon je la porterais sans problème.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Ven 3 Aoû - 14:13




Aidez-moi!!

Il me demande si je peux marcher... Non mais pas du tout, j'y arriverais pas, je me suis écorché les pieds en marchant sur tout et n'importe quoi, je crois même que j'ai des bouts de verre plantés dedans... La question est : comment je fais pour tenir encore sur mes jambes ? L'instinct de survie, j'imagine.

- non... j'peux pas...


Il me relève, sa tire sur mes muscles et du coup sur l'entaille que j'ai au dos, je serre fort les dents et gémie pour éviter de crier encore. Je me tiens à ses bras pour ne pas tomber, je sens sous mes doigts la taille de ses muscles, c'est vraiment quelqu'un d'imposant, pas étonnant qu'il l'ai rétamé aussi facilement.

Mes jambes tremblent comme jamais, si je le lâche, je tombe, c'est sure. Alors quand il retire son T-shirt, je m'accroche à ce que je peu, main, pantalon ...

Je comprends l'utilité de son t-shirt quand je sens une pression sur mon dos....

- Ça fait mal putain.... !

Je descends ma main plus bas pour me tenir ailleurs et je sens un liquide chaud, je réalise que c'est son sang et qu'il a été touché aussi... Merde, je retire ma main pour ne pas lui faire plus de mal.

- Désolé pour ça... Mais... mais merci....

Dès lors, je ne sais pas du tout ce que j'allais devenir, Greg allait me tuer, si j'étais blessée, je n'allais pas pouvoir travailler et donc je ne servais plus à rien, j'avais peur de rentrer à la maison et il était hors de question que j'aille à l'hôpital . C'était Greg qui gardait mon frique et là, je ne pouvais pas vraiment lui en demander.

- Je peux connaître ton prénom ? .... Tu n'as pas hésité à venir m'aider, je n'en reviens pas, en plus.... en plus, ce connard ... Il a réussi à te blesser...


Le ton de ma voix est un peu bas, mais audible. Je n'ai plus du tout de force, je me laisse aller dans ses bras. Un peu de chaleur humaine après ça ne fais pas de mal, au contraire. Tout ce qui était autour de nous n'existait plus, ce connard au sol pouvait bien mourir que je m'en foutais totalement, je voulais juste pouvoir me laisser aller....
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Sam 4 Aoû - 14:54

Un simple “Ok” passe la barrière de mes lèvres quand elle me dit qu’elle ne peut pas marcher et c’est pas un problème, j’ai bien assez de force comparé à elle pour la porter jusqu'à mon campement. Je la tiens pendant quelques secondes alors que sur son visage règne la souffrance. La blessure doit lui faire un mal de chien et malheureusement, je dois quand même tamponner dessus pour arrêter le saignement. “Désolé mais j’ai pas le choix.” Ca me gêne qu’elle ait mal, bien évidemment, je ne suis pas complètement insensible et le fait qu’elle soit nue devant moi amplifie la pitié qui m’alimente. Je descends les yeux sur ma propre plaie pour laquelle elle s’excuse mais putain ! C’est tellement rien comparé à ce que j’ai déjà eu et à ce qu’elle doit avoir vécu juste à l’instant. “C’est rien, une égratignure, rien de plus.” Je l’agrippe correctement avant de la prendre dans mes bras et la porter pour commencer à marcher, manière d’aller fermer la blessure avec de vrais bandages rapidement. “Matt. C’est… Normal.” Je fronce un peu les sourcils d’incompréhension; pourquoi tant de surprise au fait que je l’ai aidée, n’importe qui l’aurait fait, ou en tout cas, pour ma part ça aurait été contraire à mes principes que de la laisser se faire maltraiter par ce type. “Je t’assure, c’est rien.” Ma voix se fait d’un calme olympien, mes yeux sont rivés sur le sol que je m’efforce à tenir du regard pour éviter de nous faire tomber tous les deux, au vue de la pénombre. Puis je nous amène à ma luxueuse baraque, sans toit, sans murs, juste de quoi mimer un semblant d’intimité.

Je dépose la demoiselle au sol, sur une couverture qui me sert de canapé de temps à autres juste avant de la recouvrir à l’aide d’un de mes t-shirt. “Bouge pas.” J’attrape la caisse où je stocke un tas de matériel de secours pour en sortir des compresses et des bandes adhésives avec lesquels je réalise rapidement un pansement compressif dans son dos, manière de stopper l’hémorragie. “Voilà… Ca devrait aller.” Je l’incite à passer mon t-shirt pour la recouvrir totalement cette fois-ci et finis par la regarder dans les yeux, bien la première fois depuis que je l’ai croisée. “C’est quoi ton nom ?” Je demande, avant d’attraper une bouteille d’eau dans la glacière réfrigérée raccordée au groupe électrogène. Je la lui tends finalement, imaginant que ça lui ferait du bien.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Sam 4 Aoû - 16:41

Je flotte dans ses bras. Je suis entre douleur et fatigue. Ca fait tellement mal !!!... La dernière fois que j'avais ressenti une telle douleur, c'était quand on m'avait arraché mon bébé…. Cette fois-là avait vraiment été difficile. 

Quand il s'occupe de moi, je pleure encore, je ne peux pas m'en empêcher, c'est plus fort que moi.Je ne mets pas le T-shirt dans l'immédiat même s'il m'insiste à le faire ,j'ai vraiment trop mal pour bouger. Je ne sais même pas comment rester pour ne pas avoir mal. Bon sang que quelqu'un m'assomme !S'il vous plaît !

La compresse et le pansement me chauffe tellement, je me tortille dans tous les sens. Ca ne doit pas lui faciliter la tâche le pauvre, il fait de son mieux pour m'aider. 

-merci

Finalement, j'enfile le t-shirt comme je peux, c'est vrai que j'avais été nue tout le long. Je devais avoir l'air d'une folle ou mieux je devais avoir l'air d'une sacrée pute. Ha, ca tombe bien, c'est ce que je suis !

- Lazulis… C'est mon nom… Où est-ce qu'on est ?... D'où est-ce que tu viens, Matt.. je ne t'avais jamais vu en ville.[

Je croise son regard, mais bizarrement, il m'intimide, ca devait être le contre coup des évènements. C'est en baissant les yeux que je vois à nouveau sa blessure. Je n'aime pas ca. Alors tout en restant assise, je me traîne jusqu'à sa boite où il y avait de quoi soigner. J'ai mal encore, mais au moins je pouvais bien faite ca pour lui, je verrais pour me reposer après.

-Est ce que tu peux retirer ton haut toi aussi… 

Je commence à imbiber le coton de l'alcool puis m'approche en posant ma main sur sa jambe et en me tirant vers lui. Je sentais la chaleur de mon corps monté légèrement,j'allais sans doute avoir de la fièvre.

-je vais te soigner ca… 

 S'il ne retire pas son haut, moi, je le fais et viens doucement tamponner l'alcool sur sa plaie. Je retire le sang et nettoie bien. Je prends ensuite de quoi faire le pansement et lui fais ca comme je peux. Ce n’est pas bien droit et net, mais au moins ca permettra que ca ne s'infecte pas. 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Dim 5 Aoû - 13:12

Je suis complètement bloqué et frustré. D’une part parce que la situation est clairement plus qu’inhabituelle mais aussi parce qu’elle pleure toutes les larmes de son corps et que je dois bien avouer que je n’ai jamais été très doué pour réconforter les gens. “Je t’en prie.” Que je lui réponds, faussement trop poli pour que ça puisse avoir franchit mes lèvres, mais soit. “On est chez moi.” Ou les fondations seulement pour le moment. “Je viens de la Nouvelle-Orléans.” J’ajoute en la regardant faire silencieusement, soulève mon t-shirt quand elle le demande et ne fronce même pas un sourcils alors que l’alcool brûle la chair ouverte de mon flanc. Je regarde simplement ses doigts s’actionner et de temps à autres son visage concentré sur la plaie dont le sang dégouline encore le long de ma peau. Finalement, je réfléchis de nouveau au prénom qu’elle m’a fourni alors qu’elle referme le pansement et je me surprend à seulement réaliser que ce dernier est vraiment étrange. “Tu t’appelles vraiment Lazulis ? C’est ton vrai prénom ?” Je rabaisse mon haut en soufflant un merci avant de la regarder dans les yeux. Je me demande réellement ce qu’elle foutait à poil à essayer d’échapper à ce mec alors, sans attendre je lui demande: “Tu connaissais ce type ? Il t’a fait du mal ?” J’essaie de comprendre tout simplement ce qu’il s’est passé sans l’obliger à raconter les détails de cette altercation, tant qu’elle est ici, elle sera en sécurité, ou du moins je l’imagine.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Dim 5 Aoû - 22:51



Aidez-moi!!

C'est fou ça, n'importe qui aurait hurlé de douleur avec de l'alcool comme ça sur une plaie à vif, j'avais même mal pour lui.... Pour dire. Il devait vraiment être fort moralement et physiquement, car je ne l'avais pas senti tiquer une seule fois pendant tout le temps de mes soins.

- C'est fou.... Tu n'as vraiment rien sentit ?

Je ramène mes jambes vers moi dans le t-shirt pour tenter de tenir sur une position qui ne me ferait pas trop mal. Je laisse tomber ma tête contre son bras droit et ferme un peu les yeux.

Si je devais compter le nombre de fois ou les gens me demandais si Lazulis était vraiment mon prénom. Pas étonnant, c'est comme si mes parents avaient prédit mon futur emploi dans la prostitution et m'avaient donné un nom de cailloux exprès. Ca faisait presque pseudo.
- Oui, c'est bien mon prénom, aussi surprenant que cela puisse paraître... Oui, je le connais... C'est un de mes clients semi-réguliers, je travaille comme prostitué et... Déjà ça pourrais expliquer le fait que je sois nue et ensuite, je ne voulais pas subir sa violence encore une fois, il n'a pas vraiment apprécié... Je me suis enfuie et... et ...

J'ouvre un peu les bras dans un geste théâtrale lent et fait avec une petite grimace de douleur.

- Tadam, me voilà, ravis de faire votre connaissance et ravie de vous pourrir la nuit. S'il vous plaît, ne me ramenez pas là-bas ! Je vais me faire tuer... Je ne comprends même pas pourquoi il n'y avait personne pour poursuivre ce connard, d'habitude, il y a toujours un garde pour s'occuper de ça... Et même le boss n'a pas réagi...

Cette situation est vraiment flippante, je ne pouvais plus retourner là-bas, ça voulait donc dire que je n'avais nulle par où aller.

- Qu'est-ce que vous faites ici, dehors? Vous n'avez pas de toit pour vous abriter ? C'est un peu bizarre non ?

J'essaye de penser à autre chose. Je n'ai vraiment plus envie de retourner là-bas, alors je détourne comme je peux le sujet de conversation qui est : qu'est-ce qui m'est arrivé, en : c'est bizarre de dormir dans une maison qui n'a pas de toit.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Mar 7 Aoû - 22:24

J’ai un regard presque attendri sur Lazulis, non seulement elle pense que je n’ai pas eu mal -ce qui est, soit dit en passant- faux-, mais en plus elle a ce regard inquiet qui rend son visage crispé, plus qu’avec les pleurs encore et je dois bien avouer que ça faisait un bail que j’avais pas vu cette expression sur le visage d’une femme. Je jette un oeil à mon flanc qu’elle vient tout juste de finir de soigner. “Ah ça ? Si si j’ai eu mal quand même mais j’ai l’habitude.” Mon corps s’est juste contracté invisiblement alors que mes dents se serraient entre elles pour éviter de dire quoi que ce soit, limitant le grognement au fond de mes bronches.

Je retiens un hoquet de surprise lorsqu’elle me signale aussi qu’elle est prostituée. J’imaginais autre chose en fait mais encore une fois, je ne la juge pas et j’écoute simplement son histoire. Mes mains s’agitent en face de moi tout en la regardant. “Déjà, on va se tutoyer hein. Et puis j’ai aucune intention de te ramener là-bas, sinon je t’aurais laissée et j’aurais passé mon chemin.” Je déglutis un peu et attrape la glacière réfrigérée raccordée au groupe électrogène pour y prendre deux bouteilles d’eau. Je ne lui propose pas immédiatement une bière, ce serait sûrement malvenu maintenant. “Tu me pourris pas ma nuit, t’inquiète pas.” J’essaie de la rassurer comme je peux même si visiblement, elle est si anxieuse que mes mots n’ont l’air de rien à côté de l’expression sur son visage. “Ah ouais ? Tu trouves ça bizarre ? J’ai juste pas fini ma baraque c’est tout !” Je lui souris et continue. “Je te jure que c’est pas simple, c’est hyper long même ! Donc ouais, pour le moment je dors dans un sac de couchage.” Je ne me plains pas, j’ai plus de confort aujourd’hui qu’à plusieurs périodes de ma vie donc je dois bien admettre être déjà très content de ce que j’ai. “Ca n’a rien de bizarre, surtout à Slab City, y’a plein de gens qui dorment dans leur tente ici. Moi j’préfère avoir vue sur les étoiles.” J’extrapole, c’est faux, j’en ai presque rien à foutre des étoiles mais il faut bien que je tente d’avoir l’air intéressant, au moins pour lui faire miroiter que je suis quelqu’un de bien, pour le moment.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Mar 7 Aoû - 23:59



Aidez-moi!!

"Je me disais bien qu'on ne pouvait pas être insensible à ce point" j'ai un petit rire avant de reprendre "Tu faisais juste ton bonhomme ! Mais tu sais, il n'y a pas de mal à montrer ses émotions... Enfin, je trouve. Les gens ont tendance à penser que c'est une faiblesse. Comme si pleurer, rire, froncer des sourcils, avoir mal ou prendre son pied n'était pas humain. Comme si c'était une tare." Voilà que tout à coup, je me prends pour une philosophe. Mais c'était vrai, les gens à mes yeux, avaient peur de montrer leurs sentiments.

"Merci" lui dis-je en prenant la bouteille d'eau qu'il me tend. Je l'ouvre et bois directement. J'avais couru beaucoup et j'étais complètement à sec. J'avais tellement soif que je bu tout le contenu d'un coup et je repose la bouteille vide par terre en soupirant d'aise.

"Je ne trouve pas ça vraiment bizarre que tu dormes chez toi, en fait je n'avais même pas remarqué où on été" je soupire en regardant mes mains qui tremblent encore un peu. Cet homme était en train de construire sa vie, son chez lui et je trouvais ça vraiment formidable de pouvoir avoir le contrôle des choses comme ça. Ça n'avait jamais été le cas pour moi.

Quand il commence à parler d'étoiles, je relève les yeux vers le ciel. Tiens, ça faisait longtemps que je n'avais pas pris le temps de les regarder, c'était magnifique et ça me fis pleurer encore un peu. Je me frotte les yeux et renifle. "On ne prend plus le temps de regarder les choses les plus simples, c'est pourtant magnifique. J'ai arrêté de les regarder depuis un moment parce que je n'ai plus le temps ni le droit de rêver."J'ai l'impression de parler un peu de trop alors je m'excuse." Désolé, je parle beaucoup" je suis un peu nerveuse, je ne supporte pas les blancs entre deux personnes, c'est malaise complet ! Mais je n'allais pas pouvoir parler encore très longtemps, la fatigue me prenait vraiment et je n'en pouvais vraiment plus. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir devenir et où est-ce que j'allais bien pouvoir aller après ça. Aucune idée... J'y penserais mieux après avoir dormi un long moment.

Sans gêne et en essayant de me faire le moins mal possible, je me mets en position de fétus, posant ma tête sur les jambes de l'homme. Je me sentais en sécurité sans le connaître plus que ça.
"Matt, qu'est-ce que ça fait d'être libre ?" J'ai fermé mes paupières, mais je suis encore tout à fait consciente.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Ven 10 Aoû - 10:52

Non ! J’faisais pas mon bonhomme ! -Je ris de ma voix grave et rocailleuse du soir- Quand t’es dans l’armée tu t’habitues à souffrir en silence, en fait. Sinon, ouais j’ai des émotions comme tout l’monde hein, j’suis pas complètement insensible même si je le paraîs des fois !” J’ajoute, avant de lui donner la bouteille qu’elle s’enfile directement. “Eh ben tu vois, ici c’est ma maison, mon habitat ! Même si j’aurais préféré trouver une maison déjà toute prête pour moi, je suis content de pouvoir faire ça moi-même, c’est l’accomplissement que j’attendais.

Je ne sais pas ce qui me prends à parler des étoiles, comme si j’étais devenu complètement fleur bleue, je déteste m’entendre parler de la sorte. “Quoi ? T’as pas le droit de rêver ? T’es comme tout le monde, t’as le droit au meilleur, j’vois pas pourquoi tu devrais t’arrêter à ça.” Je comprends ce qu’elle veut dire, elle n’a peut-être pas le choix que de se prostituer et surtout, je ne connais rien de sa vie, peut-être qu’elle a un enfant à nourrir, peut-être pire mais selon moi, personne ne devrait avoir à être obligé de faire quelque chose contre son gré. “T’inquiète, je parle beaucoup aussi quand j’m’y mets. Tu sais Laz, j’crois que quand on veut on peut. Je crois aussi que t’es pas obligée d’avoir cette vie là, y’a d’autres choses qui t’attendent ailleurs, faut juste bien vouloir ouvrir les yeux.” La prostitution en général, c’est un choix, mise à part quand tu fais parti d’un réseau de traite des blanches et là, c’est moins cool, mais je suis sûr que cette fille-là, Lazulis, elle pourrait s’octroyer facilement un autre taf que celui de mettre son cul à disposition de gars dégueulasses.

Je la laisse se mettre à l’aise sur mes genoux, même si je ne pense pas réellement qu’on soit assez proche pour ça, mais soit. Je la regarde quelques secondes avant de fixer la poutre qui soutient ma maison. “Être libre ? C’est la meilleure sensation au monde. Tu dois rien à personne, t’as personne à qui plaire et surtout, tu vis uniquement pour toi. Ca paraît peut-être un peu égoïste mais c’est souvent parce que j’ai besoin de liberté que ça marche jamais avec les femmes. C’est quoi ce besoin que vous avez toutes d’avoir un mec et en faire votre propriété privée ?! -Je me mets à rire un peu- Je sais que la fidélité tout ça, c’est la base du couple, mais on pourrait pas changer les règles des fois ?


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Mar 14 Aoû - 20:09


Aidez-moi!!

Ces paroles me font rêver... Vraiment, j'ai un sourire sur le visage quand il me dit que j'avais le droit d'être heureuse et que je pouvais me sortir de ce traquenard. Ca fait vraiment du bien de rêver un peu, surtout après cette soirée mouvementée. Malheureusement, je sais que ça me retombera dessus d'une façon ou d'une autre. J'étais resté trop longtemps en captivité, la liberté me faisait envie, mais elle me faisait peur aussi.

"J'imagine que si les femmes sont aussi possessives, c'est parce qu'elles ne veulent pas voir celui qu'elle aime s'envoler... Elles veulent se sentir uniques en partageant des choses qui ne seront pas.... Comment... donné à quelqu'un d'autre? À quoi sa serre d'être en couple ou amoureux si c'est pour faire la même chose avec d'autres personne ? Le sexe, c'est ce qui fait la différence entre un couple et des amis, grossièrement bien sûr.... Enfin, je ne sais pas si tu vois où je veux en venir... Après je ne suis pas la mieux placé pour donner des conseils ou ramener ma science, je n'ai jamais été amoureuse et je n'ai jamais été en couple donc bon... C'est juste ce que j'imagine ce que peuvent penser les femmes par rapport à ce que tu as dit."
Paradoxalement, j'avais appartenu à quelqu'un tout le long de ma vie, en étant forcé, mais j'avais envie d'être à quelqu'un et de me sentir spéciale... J'avais envie d'apporter du bonheur à une personne qui aurait pu partager ma vie. Mon travail consisté en quelques sortes à apporter du bonheur aux gens et ça ne me dérangeait pas, c'était gratifiant, cependant, il était temps que mon tour arrive.

"Ne t'en fais pas, je suis sûr que tu trouveras quelqu'un qui partagera les mêmes convictions que toi. Tu pourras voir qui tu veux, quand tu veux tout en partageant un amour inconditionnel avec la personne que tu choisiras et aimeras."


Parler me soulageait un peu de ma douleur, en tout cas ça me permettait de penser à autre chose pendant quelques instants.

"Je te souhaite tout le meilleur pour toi... Tu viens de me sauver la vie, ce n'est pas rien du tout... Alors merci Matt, merci beaucoup. " Je lève un de mes bras pour cacher mes yeux, pas que la vue de ce bel homme me dérangeait, mais je n'avais pas envie qu'on me voit encore pleurer, je préférais montrer mon sourire et ma bonne humeur qui n'étaient pas au rendez-vous, normal.De toute morphée était en train de m'attirer doucement mais surement dans ses bras.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Mer 15 Aoû - 21:20

Je dodeline de la tête quand elle me parle et l’écoute avec attention. J’imagine sa position et ça doit être la pire chose à vivre que de devoir vendre son corps pour avoir un peu d’argent. Malgré tout, je crois que Lazulis pourrait faire autre chose, choisir un autre chemin pour sa vie si tout ça devient trop lourd pour elle et surtout, trop dangereux. “Ouais, je sais pas, t’as peut-être raison. La seule chose qui me fait dire ça, c’est que j’ai jamais su m’attacher réellement à personne et c’est surement pour ça que je suis seul. J’ai jamais trouvé quelqu’un qui arrivait à me faire sentir libre autant que quand je suis célibataire.” Je la regarde toujours tandis que mes jambes sont devenues son oreiller et l’écoute me parler avec tellement de bienveillance que j’en perds ce que je voulais lui dire. “Euh… Oui sûrement… C’est une option que je ne mets pas de côté mais les années avancent plutôt vite, j’suis pas sûr que ça puisse fonctionner maintenant. Puis j’ai une fille aussi, parfois ça complique les choses.” Laz cache une fois de plus ses yeux et je crois qu’elle n’arrête pas de pleurer depuis le début, chose que je comprends facilement, elle doit être encore sous le choc, l’émotion a du être énorme. “J’ai… J’ai pas de lit, juste un petit tapis matelassé et un sac de couchage, tu veux te reposer ? Je reste là, tu pourras dormir un peu.” Pour moi, Laz est ce genre de nana qui doit être épuisée par la vie, épuisée de se battre tous les jours pour pouvoir avoir de quoi se faire un repas par jour, entourées de mecs chelous qui leur demandent toujours plus corporellement parlant. J’ai déjà payé des femmes pour m’amuser, évidemment, c’est d’ailleurs l’une des choses que j’ai fait en premier quand j’ai eu mon permis de conduire, mais je leur ai jamais manqué de respect comme certains peuvent le faire et je crois que Laz en est une grande victime.


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Jeu 16 Aoû - 13:47



Aidez-moi!!

Il avait une fille.. C'était presque drôle, on m'avait retiré la mienne, j'aurais tellement aimé l'avoir prêt de moi et lui... Il avait sa fille et ça semblait lui compliquer la vie. Nous avions parfois beaucoup de chance, mais il était difficile de s'en rendre compte. Je ne lui lancerais jamais la pierre pour ça. Quand les choses nous tombent dessus sans que nous nous y attendions, c'était plutôt difficile à gérer, de plus je ne connaissais pas sa vie, c'était complètement idiot de l'envier. Je souris un peu cependant. " Elle à quel âge ? Comment elle s'appelle ? Je pense que tu peux trouver la personne pour toi, on le peut tous... C'est obligé sinon autant se flinguer si c'est pour passer sa vie seule...." Cette pensée me réconfortait, parce qu'apparemment moi, je n'étais faite pour personne, j'étais juste le bouche-trou, le moyen de se lâcher et de rigoler un instant, je n'étais la fille spéciale de personne... Mais j'avais ce petit espoir au fond de moi qui m'aidait à ne pas lâcher prise et à avancer.

"Je veux bien me reposer oui... Ta jambe me va parfaitement, pour dormir, pas besoin de plus...." Le planché et sa jambe me convenait parfaitement. J'avais l'impression que si je bougeais de là mon âme et mon corps allait se déchirer en deux. J'avais peur de me retrouver seule et de payer cher ce que j'avais fait.... Ça allait pourtant arriver, ils allaient me retrouver. Greg allait me retrouver... D'ailleurs au loin, le type qui m'avait agressé s'était relevé et s'était enfuit en boitant... Il allait sans doute retrouver mon mac et lui raconté ce que j'avais bien pu faire contre lui ... Il n'était pas bon que je reste là, et même si j'étais au plus mal, je devais partir.

Je ressers le haut de Matt contre moi et me relève en grimaçant. J'avais été bien un court instant.. Mais je ne pouvais pas lui faire prendre plus de risque que ça. Déjà, qu'il avait pris beaucoup pour moi."Je... En fin de compte, je ne vais pas rester... C'est vraiment gentil de ta part de m'avoir aidé, sauvé... J'suis tellement désolé que ce connard t'ait blessé, j'aimerais pouvoir faire plus pour te remercier, mais je n'ai rien à te donner..."
Je viens glisser mon index sous son menton pour lui relever le visage et lui souris. Je me penche comme je peux et viens déposer un doux baiser sur le coin de ses lèvres.

"J'espère vraiment que tu te plairas quand ton nouveau chez toi sera fini... Je te souhaite de trouver quelqu'un qui pourra s'occuper de toi... jte souhaite tout le meilleur."
C'est vraiment difficile de bouger. Pourtant, j'arrive à me redresser entièrement et je regarde autour de moi et je réfléchis longuement avant de partir, c'est en regardant Matt que je réalise que lui aussi était en danger et si je partais comme ça c'était un peu comme l'abandonner. "En fait tu ne devrais pas rester là... Je suis désolé, je t'ai foutu dans un merdier pas possible, mon mac, ce n'est pas le plus tendre de la ville et il risque de te tuer s'il ne me trouve pas ici... Alors en fait tu devrais venir avec moi... Ou ailleurs, au moins pour te cacher un moment, comme tu veux, en tout cas, il ne faut pas traîner, les informations vont vite... Déjà, quand ils verront que je ne suis plus dans ma chambre... Ils sont sans doute déjà partis." Tout mon corps me fait un mal de chien, je tends la main vers lui pour l'inciter à revenir. Contre mon grès, je l'avais attiré dans mes ennuis.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 187
Points : 880
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Sam 25 Aoû - 8:24

Jade, elle a dix-huit ans, elle est avec sa mère et je l’ai pratiquement jamais vue.” C’est ça qui est compliqué depuis que j’ai l’impression d’avoir vieilli. Ca me semblait idiot de m’en soucier avant, absurde presque, maintenant, j’crois qu’il me sera vital de voir ma fille plus tard, voir si elle a réussi dans sa vie, mieux que moi et mieux que sa mère, voir si elle me donnera des petits-enfants aussi. J’aime me dire que je ne suis jamais seul et c’est vrai, j’ai des amis par-ci, par-là, des connaissances partout et je suis très sociable. Puis en ce qui concerne les filles, j’en ai toujours une sous le coude, alors je crois que je suis loin d’être la personne la plus seule au monde, y’a des gens à plaindre plus que moi.

Je me vois refuser la couche que je propose à Laz, et franchement, j’crois qu’elle me drague ! J’veux bien que ma jambe soit rembourrée mais de là à la préférer à un sac de couchage, quand même ! “Mhhh okay, pas de souci.” Je ne la touche pas et ne bouge plus non plus, le principal est qu’elle n’ait plus mal du tout et qu’elle puisse se reposer un minimum. Puis soudainement elle se redresse alors que je ressens sa crispation due certainement à la douleur émanant de sa blessure. Je l’aide à se redresser quand nos corps se rapprochent et qu’instinctivement mes yeux se mettent à regarder les siens avec profondeur. “C’est rien Laz, c’est bon, tu me dois rien, j’ai fait ce que je devais, pas besoin de merci ou quoi que ce soit d’autre.” Quand j’étais à l’armée, c’était notre devoir de protéger les gens et on n’a jamais eu de récompense par rapport à ça. Je prends une légère inspiration quand je sens les doigts de la demoiselle sous mon menton et continue de la regarder alors que nos visages se rapprochent pour enfin qu’elle m’embrasse avec délicatesse, presque péniblement je dirais même. Je fronce légèrement le regard, perturbé par le fait qu’elle veuille visiblement partir puisque Laz se tient désormais debout devant moi. “T’es sûre que tu veux partir ?” Que je lui demande, alors qu’il me semblait que le confort était présent ici, même sans toit. Ses explications ne viennent pas et elle préfère se retourner pour sans aller alors que je souffle un long moment, perdu, seul à nouveau. Je me mets à regarder mes mains puis le pansement sur mon ventre, déjà rougi par le sang. Et clou du spectacle, Lazulis qui revient, qui me dit que je ne devrais pas rester là, que je risque quelque chose. Je me mets à rire doucement pendant que je me redresse pour être debout, devant elle. “Ahah ! Parce que tu crois que j’ai peur ? Mais Laz, si tu voyais l’attirail que j’ai dans ma caisse, tu t’inquiéterais pas pour moi ! Je sais plus si je te l’ai dit, mais j’suis militaire à la base hein, donc les petits cons dans son genre en général on les retrouve dans la fosse publique !” J’ai un rire avant de poser ma main chaleureusement contre son bras. “Tu veux qu’on prenne ma voiture ? On se cherchera une chambre d’hôtel en ville ou plutôt, un vieux motel, j’ai pas beaucoup de thune. Si ça peut te rassurer, on fait comme ça. D’accord ?” C’est une solution à court terme, il faudra qu’elle pense à trouver d’autres solutions pour les fois prochaines car personnellement, je ne compte pas être en cavale pour ce type là ! Surtout que je n’en ai pas la moindre peur !


live behind your heartache
It's the price you pay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HORS LIGNE

Messages : 228
Points : 490
Voir le profil de l'utilisateur http://off-the-grid.forumactif.com/t120-lazulis-holmes#1153
MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   Lun 3 Sep - 11:47

Aidez-moi!!

"-Mais... mais tu comprends pas ! Tu as beau avoir des armes, savoir te battre et ce que tu veux, ces mecs-là sont dangereux !" Tout ça me prends sérieusement la tête, je n'avais pas envie d'embarquer qui que ce soit dans mes emmerdes. Si j'avais su que parce que j'avais simplement refusé un desanusage j'en serais arrivé là, j'aurais pris et j'aurais fermé ma gueule comme d'habitude.

"- On peu faire ça, mais ce n'est pas du tout une solution ! Et puis ils vont sans doute fouiller toute la ville, les motels et autre ! Ils ne sont pas cons... Putain j'suis désolé, je voulais pas en arriver là... je .. Je devrais peut-être me rendre en fait, ça faciliterais les choses..."

Je reste un moment figé, j'étais en train d'imaginer toutes les situations possibles. Si on fuyait et qu'il me suivait on allait sans doute se faire chopper, c'était clair et net. Greg avait des contacts un peu partout et un certain pouvoir.... Par contre si je me rendais, Matt lui pourrais continuer sa vie pépère et c'était un peu ce que je souhaitais en ce moment. Je soupire tout en le regardant dans les yeux." - Écoute, t'as pas à subir ça, si tu les emmerdes rien qu'une fois, ils vont plus jamais te lâcher... j'vais assumer ma connerie, j'aurais dû accepté ce que voulais le client et peut-être que Greg sera indulgent.... En attendant toi, tu devrais te planquer quelques jours. J'suis vraiment désolé pour tout ça.... Je pense que t'es quelqu'un de bien, tu es en train de construire ta vie et je te souhaite d'y parvenir...."

Pendant ce temps-là, Greg était déjà au courant et il n'était pas du tout content de ce que j'avais fait à son client qui était aussi un de ses amis.
Non loin de là, j'entends des voitures, je commence à stresser à mort. Bon fuck la douleur, fuck ma vie, fuck la liberté, ce n'était qu'un doux rêve.

Sans en dire plus je commence à marcher aussi rapidement que je peux vers la grande route, ils passeraient sans doute par là et me retrouveraient....

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

HORS LIGNE

MessageSujet: Re: Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aidez-moi [Matt Reynolds et Lazulis ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matt Letley
» matthew matt tuck rhoads custom avis
» Matt Barlow de retour dans Iced Earth
» Matt River feat Damayé Cissé
» Grass matt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Off The Grid :: Slab City :: Centre-ville-
Sauter vers: